Aymeric EvenÉconomie

Fiche de lecture « La quatrième révolution industrielle » De Klaus Schwab

Logo NXU sans fond

Fiche de lecture

La quatrième révolution industrielle De Klaus Schwab

 

L’auteur :

Né en 1938, en Allemagne, il est ingénieur et économiste (il a deux doctorats). Principalement connu comme le fondateur du World Economic Forum (qui organise le sommet de Davos), Klaus Schwab a enseigné à l’université de Genève et a été membre du conseil d’administration de grandes entreprises internationales (Swatch group, Vontobel…).

Le livre a été écrit sous la direction de M. Schwab qui a utilisé les compétences des membres du World Economic Forum pour sa rédaction

 

Le contexte :

Pour l’auteur, il y a déjà eu 3 révolutions industrielles : la 1ère révolution se déroule de 1760 à 1840 avec la machine à vapeur qui inaugure la production mécanisée et les chemins de fer. La 2ème révolution démarre à la fin du 19ème et permet la production de masse avec l’électricité et les chaines de montage. La 3ème révolution industrielle émerge dans les années 60 avec la naissance de l’informatique.

Klaus Schwab estime que la 4ème révolution industrielle démarre à la fin du 20ème siècle avec le prolongement de la révolution numérique, l’universalité d’internet et le développement de l’intelligence artificielle. Il pense que les changements vont être profonds et systémiques et constate que sa diffusion est beaucoup plus rapide et mondialisée que les précédentes. Il considère qu’il ne faut pas sous-estimer les inégalités et les destructions d’emploi qui pourraient en découler.

 

Les principaux thèmes :

Les éléments moteurs de cette révolution seraient le numérique et les technologies de l’information qui permettent des innovations « matérielles » comme les véhicules autonomes, l’impression 3D, la robotique… Mais aussi des innovations numériques (Blockchain, UBER) et des innovations dans le domaine de la biologie (génétique, IA plus efficiente qu’un médecin).

Il identifie 23 mutations technologiques et des points de bascule correspondants. Par exemple, l’impression 3D des objets de consommation avec un point de bascule quand 5% des produits de consommation seront produits en 3D. D’après l’enquête du World Economic Forum, cela pourrait être atteint d’ici 2025.

La partie la plus importante du livre porte sur les impacts que cela pourrait avoir et sur des pistes de réflexion pour les anticiper.

Il devrait y avoir des conséquences importantes sur l’économie. Tous les éléments macro-économiques seront profondément affectés. Klaus Schwab se focalise principalement sur la croissance et l’emploi. Il se demande si la vitesse des bouleversements ne va pas détruire trop rapidement des emplois avant que de nouvelles activités émergent. Il se base sur l’étude de l’Oxford Martin School et the future of jobs publié en 2015 par le W.E.F.

Ensuite, il analyse les impacts potentiels sur les entreprises. On peut aujourd’hui constater une accélération dans la vie de l’entreprise : le temps est de plus en plus court pour les nouveaux entrants pour dominer un marché et obtenir des résultats financiers importants. Mais la durée de vie des entreprises est également plus courte. Pour survivre les entreprises doivent restées agiles et innovantes. Les attentes des clients évoluent rapidement et sont scrutées grâce à Internet. Les produits sont enrichis avec le numérique ou de nouveaux matériaux. Les consommateurs recherchent une expérience et l’innovation collaborative, les plateformes d’échange répondent à leurs souhaits. L’organisation du travail évolue également vers un environnement collaboratif.

La 4ème révolution industrielle a également des impacts nationaux et internationaux. Elle bouleverse la façon de gouverner. Les citoyens peuvent plus facilement faire entendre leur voix. A l’inverse, les Etats autoritaires peuvent plus facilement les surveiller. La diffusion continue de l’information oblige les dirigeants à réagir dans l’instant. Les Etats doivent également être innovants et agiles. Concernant la sécurité, les conflits évoluent vers la cyberguerre. Et l’installation de robots pouvant tirer avec 2 mitrailleuses de façon autonome à la frontière entre la Corée du Sud et la Corée du Nord soulève de nombreuses inquiétudes.

La société est également fortement impactée. Comment assimiler la modernité avec nos systèmes de valeurs ? Les inégalités progressent rapidement et les classes moyennes s’appauvrissent. La société est de plus en plus narcissique et communautaire.

L’individu change sur de multiples aspects : il a une nouvelle conception de l’intimité, de la propriété. Son mode de consommation évolue et il consacre de plus en plus de temps aux loisirs. On risque d’assister à une polarisation croissante entre les individus qui acceptent la technologie et ceux qui la refusent. Les innovations soulèvent des interrogations éthiques et spirituelles majeures.

Quelles sont les voies de l’avenir ? Klaus Schwab pense que nous devons mobiliser quatre facultés différentes pour faire face à cette révolution : la faculté de comprendre et de mobiliser notre savoir, celle des sentiments, celle du sens individuel et collectif et la faculté du corps, de l’entretenir afin d’être en mesure de développer notre énergie. Il pense que nous allons vers une renaissance culturelle et qu’il faut d’abord sensibiliser l’opinion publique à ces sujets, puis élaborer un récit commun pour expliciter les valeurs et les principes éthiques de nos nouveaux systèmes. Enfin, il faudra restructurer notre système économique, social et politique qui ne sera plus à même de répondre aux enjeux de cette révolution.

 

Mon avis : Un livre très intéressant qui pose les bases des défis à venir pour notre société. Il est bien documenté et regarde vers le futur sans certitudes mais avec lucidité.

 

 Aymeric Even, président de la commission Economie.

 

Vous pourrez également retrouver le fichier en format PDF en cliquant ici Klaus Schwab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *